La recherche d’un bien immobilier à louer n’est pas toujours facile. Avec les nombreuses offres sur le marché, vous ne savez pas toujours lequel choisir. Pour éviter de tomber sur un logement qui ne répond pas à vos besoins, il est important de connaître quels sont les pièges à éviter.

Savoir détecter les non-dits des agents immobiliers

Si vous passez par une agence immobilière, il est important de faire très attention à ce que les agents immobiliers vous disent. En effet, ils utilisent parfois leur propre jargon pour dissimuler les failles dans un bien immobilier. Si vous voulez éviter de tomber dans leur piège, restez bien attentif et lors de la visite du bien immobilier, pensez à tout vérifier par vous-même. Vous pouvez également vous préparer à la visite en vous documentant sur les vocabulaires de l’immobilier. Ainsi, le langage des agents immobiliers n’aura plus de secret pour vous lors de votre visite.  Il faut savoir que chaque formule dissimule souvent un vice du bien comme :

  • Un appartement de charme peut vouloir dire un petit appartement.
  • Un quartier calme peut se traduire par un quartier loin de toutes commodités et des transports en commun.
  • Un bon état général veut sûrement dire que vous aurez sans doute des travaux à effectuer.

La visite est donc le moyen de faire le point sur la véracité de ce que l’agent immobilier vous a dit. Soyez attentif à tout pour que les paroles de l’agent ne vous influencent pas.

Un contrat de bail non conforme

Le contrat de bail est le document qui vous permettra de protéger vos intérêts lorsque vous décidez de louer un bien immobilier. Si le contrat de bail n’est pas conforme à la norme  ou semble incomplet, nous vous conseillons de ne pas le signer. C’est le seul dossier qui pourra vous servir de repère concernant vos responsabilités et surtout celui du propriétaire du bien. Pensez donc à tout vérifier avant de signer cet accord. À cet effet, un contrat de bail doit contenir :

  • La date où commencera votre location ainsi que sa durée
  • Comment le bien va être utilisé
  • Le montant du loyer et les modalités de paiement ainsi que le taux de révision annuel du loyer (qui ne doit pas dépasser les 2 %)
  • Les charges qui sont de votre responsabilité
  • Le processus pour la résiliation du contrat

Les exigences des propriétaires

Certains propriétaires sont tellement exigeants qu’ils ont des demandes qui n’ont aucun rapport avec la location du bien. C’est souvent le cas quand les locataires sont de jeunes étudiants. Les propriétaires demandent des documents qui n’entrent pas dans les termes de la location d’un bien immobilier. Si quelque chose vous semble suspicieux, renseignez-vous avant pour être sûr de la légitimité de la demande du propriétaire.