Acheter un bien immobilier à deux avec un seul emprunteur : comment ça marche ?

Vous êtes en couple et vous souhaitez acheter un bien immobilier, mais l’un de vous seulement est en mesure d’emprunter ? Cela est tout à fait possible et il existe plusieurs solutions pour réaliser ce projet à deux. Découvrez les différentes options qui s’offrent à vous et les précautions à prendre pour sécuriser votre investissement.

La situation : un couple, un seul emprunteur

Dans certains cas, un couple peut souhaiter acheter un bien immobilier mais seulement l’un des deux a la capacité d’emprunter auprès d’une banque. Cela peut être dû à une situation professionnelle instable, des revenus insuffisants ou encore un endettement trop élevé chez l’un des partenaires.

La question se pose alors : est-il possible d’acheter à deux un bien immobilier avec un seul emprunteur ? La réponse est oui, mais il faut prendre certaines dispositions pour que l’investissement soit sécurisé et que les deux partenaires soient protégés.

Les différentes solutions pour acheter à deux avec un seul emprunteur

Plusieurs options sont envisageables pour réaliser ce projet:

  • L’achat en indivision : Cette solution consiste à acheter le bien en commun, chacun détenant une quote-part déterminée au moment de l’achat. L’emprunteur sera responsable du remboursement du crédit, mais les deux partenaires seront propriétaires du bien. Il faudra alors veiller à bien rédiger une convention d’indivision pour préciser les droits et obligations de chacun.
  • L’achat via une société civile immobilière (SCI) : Une autre possibilité est de créer une SCI, qui sera propriétaire du bien immobilier. Les parts sociales seront réparties entre les deux partenaires selon leur apport et l’emprunteur sera le gérant de la société. Cette solution permet plus de souplesse en cas de séparation ou de revente du bien.
  • Le prêt à deux avec un co-emprunteur solidaire : Il s’agit là d’un montage spécifique où l’un des partenaires emprunte seul, mais l’autre se porte caution solidaire du prêt. Ainsi, en cas de défaillance de l’emprunteur, le co-emprunteur devra assumer le remboursement du crédit. Cette solution peut être intéressante pour les couples non mariés ou non pacsés.
A lire aussi  Investissement immobilier : comment choisir la surface habitable ?

Les précautions à prendre

Quelle que soit la solution choisie, il est important de prendre certaines précautions pour sécuriser votre investissement :

  • Rédiger un contrat ou une convention : Dans le cas d’une indivision ou d’une SCI, il est essentiel de rédiger un document qui précise les droits et obligations de chacun, notamment en ce qui concerne la répartition des charges et des travaux, ainsi que la gestion du bien en cas de séparation ou de décès.
  • Souscrire une assurance emprunteur : Même si un seul emprunteur contracte le prêt, il est recommandé de souscrire une assurance emprunteur pour couvrir les risques de décès, d’incapacité de travail ou d’invalidité. Cette assurance permettra de protéger le partenaire restant en cas d’impossibilité de rembourser le crédit.
  • Prévoir un pacte tontinier : Dans le cas d’un achat en indivision, il peut être intéressant d’inclure une clause de tontine dans la convention d’indivision. En cas de décès de l’un des partenaires, cette clause permettra au survivant de récupérer automatiquement la totalité du bien immobilier, sans droits de succession.

Les avantages et les inconvénients

Acheter à deux avec un seul emprunteur présente à la fois des avantages et des inconvénients :

  • Les avantages : Cette solution permet aux couples dont l’un des partenaires ne peut pas emprunter de réaliser leur projet immobilier. De plus, en fonction du montage choisi, cela peut offrir une certaine souplesse en cas de séparation ou de revente du bien.
  • Les inconvénients : Le principal inconvénient est que l’emprunteur seul supporte la responsabilité du remboursement du prêt. Il devra donc veiller à avoir une situation financière stable et sécurisée. De plus, certaines dispositions doivent être prises pour protéger les deux partenaires, ce qui peut engendrer des coûts supplémentaires (rédaction d’un contrat, assurance emprunteur, etc.).
A lire aussi  Renégocier son prêt immobilier : une opportunité à saisir

Acheter un bien immobilier à deux avec un seul emprunteur est donc possible et peut représenter une opportunité pour les couples dont l’un des partenaires ne peut pas contracter de prêt. Il est toutefois essentiel de bien se renseigner sur les différentes options et de prendre les précautions nécessaires pour sécuriser votre investissement.