La garantie VISALE : Un dispositif innovant pour sécuriser votre location

Vous êtes locataire ou propriétaire et vous n’avez jamais entendu parler de la garantie VISALE ? Il est temps de rectifier cela. Ce dispositif, mis en place par Action Logement, a pour objectif de sécuriser les locations en assurant le paiement du loyer et des charges locatives en cas d’impayés. Décryptage d’une garantie qui apporte une véritable bouffée d’air frais dans le paysage locatif français.

Qu’est-ce que la garantie VISALE ?

Depuis janvier 2016, Action Logement propose un service gratuit de cautionnement des loyers impayés nommé VISALE (Visa pour le Logement et l’Emploi). Ce dispositif sert à sécuriser les bailleurs contre les impayés de loyers et charges, tout en facilitant l’accès au logement pour certaines catégories de locataires. En effet, avec cette garantie, le bailleur est assuré d’être payé, même si le locataire ne peut pas s’acquitter de son loyer.

Pour qui est destinée la garantie VISALE ?

La garantie VISALE couvre les salariés du secteur privé non agricole nouvellement embauchés ou mutés avec un contrat à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI), ainsi que les jeunes de moins de 30 ans qu’ils soient étudiants, salariés ou sans emploi. Les personnes en situation de mobilité professionnelle ou bénéficiant d’une convention d’aide à l’emploi sont également éligibles au dispositif.

A lire aussi  Bordeaux : faut-il vendre votre bien via le notaire ou une agence immobilière ?

Comment fonctionne la garantie VISALE ?

Lorsqu’un locataire souscrit à la garantie VISALE, Action Logement se porte caution pour lui auprès du bailleur. Ainsi, en cas d’impayés, Action Logement verse directement au propriétaire les montants dus et se charge ensuite de recouvrer ces sommes auprès du locataire défaillant. La durée maximale d’intervention est de 36 mois pour un logement vide et 24 mois pour un logement meublé.

Quels avantages pour les locataires et les propriétaires ?

Pour les locataires, la garantie VISALE offre une protection contre les aléas financiers qui peuvent survenir pendant une location. Elle leur permet également d’accéder plus facilement à un logement puisqu’ils n’ont pas à fournir de caution personnelle.

Pour les bailleurs, elle constitue une sécurité importante contre les risques d’impayés. De plus, contrairement à une assurance classique contre les loyers impayés qui peut coûter jusqu’à 4% du montant du loyer, la garantie VISALE est totalement gratuite.

Faire appel à la garantie VISALE : comment ça marche ?

Pour bénéficier de la garantie VISALE, le locataire doit faire une demande en ligne sur le site internet dédié avant la signature du bail. Une fois sa demande validée par Action Logement, il reçoit un certificat qu’il remettra ensuite à son futur bailleur comme justificatif de sa solvabilité.

Un bilan positif depuis sa mise en place

D’après Action Logement, depuis son lancement en 2016, plus de 150 000 baux ont été garantis par le dispositif VISALE. Un bilan positif qui témoigne de l’appétence des locataires et des propriétaires pour ce système innovant et rassurant.

A lire aussi  Sous-louer son logement : une pratique en vogue, mais pas sans risques

La garantie VISALE : un outil précieux dans un contexte économique incertain

Avec la crise sanitaire actuelle et ses répercussions économiques potentiellement durables, disposer d’une telle assurance prend tout son sens. La garantie VISALE apparaît ainsi comme un outil précieux offrant aux locataires une plus grande sécurité dans leur recherche de logement tout en rassurant les bailleurs sur leur capacité à percevoir leurs loyers.

Ce dispositif représente donc une avancée notable dans le secteur immobilier français. Facilitateur d’accès au logement pour certains profils souvent jugés ‘à risque’, protecteur pour les propriétaires face aux impayés : la garantie Visale a su prouver son efficacité depuis sa création.