Comment (bien) réaliser l’isolation thermique de sa maison en Belgique ?

Comme tout propriétaire belge, l’envie d’isoler sa maison apparaît dès que l’on s’aperçoit que cette dernière est, plus ou moins, une passoire thermique. C’est pourquoi, réaliser des travaux d’isolation thermique apparaît nécessaire afin de réaliser des économies d’énergie. Entre la pose de laine minérale, le changement de fenêtres ou même l’installation d’une VMC double flux, nous faisons le point avec vous pour trouver la meilleure façon de réaliser vos travaux.

Les choses à faire pour isoler son habitat en Belgique

Avant toute chose, nous ne pouvons que vous conseiller vivement de vous renseigner sur les aides disponibles en Belgique pour vos travaux de rénovation thermique. En effet, vous pourriez être surpris du montant de ces dernières selon votre situation ! Bref, quoi qu’il en soit, la première chose à faire dans le cadre d’une telle rénovation, c’est de poser de la laine minérale aux endroits stratégiques : la toiture, les combles, mais aussi les murs, voire les sols (via le plafond d’une cave ou d’un sous-sol par exemple). Une fois ceci fait, inspectez vos menuiseries et vérifiez que leur pouvoir isolant est toujours performant. Sinon, changez-les.

Passé ces deux étapes, vous avez fait le plus gros ! En chassant les déperditions thermiques du reste de la maison, vous pourrez dire que cette dernière est mieux isolée. Pour terminer, il faudra alors installer une ou plusieurs VMC double flux dans le but de pouvoir garder un air sain à l’intérieur de la maison. D’ailleurs, cette VMC aidera à réduire fortement l’humidité, et ainsi chauffer moins pour un meilleur confort. Au final, ces travaux de rénovation thermique (que ce soit pour vous-même ou pour une location), réduiront sensiblement les déperditions énergétiques. Le résultat sera sans appel : les économies d’énergie pourront atteindre les 50% dans certains cas. Lorsque l’on voit les prix du gaz ou de l’électricité, on s’aperçoit de l’importance de ces travaux.